top of page

Lettre à ma petite ligne 5

Dernière mise à jour : 2 juin 2023


Ma petite ligne 5, je sais qu'il y a des jours où tu voudrais juste rester en panne. Des jours où tu aimerais simplement envoyer tout le monde valser sur les roses et éteindre les signaux de ton corps qui attirent inévitablement les autres vers toi. Des jours où tu aimerais ne plus avoir à endosser des rôles que tu es fatiguée de tenir et qui t'obligent à rester cacher derrière des sourires amers, comme si tout ce qui est en toi n'était pas entrain de se briser. Des jours où tu te demandes si tu peux même trouver la force de continuer à te battre pour des gens qui ne t'ont jamais vu telle que tu es, ou qui n'ont jamais appris à dire merci.

Car ma petite ligne 5 est profondément tournée vers les autres, et bien qu'elle soit sensible aux rétributions, elle n'a que faire de ses propres complexités, c'est ce qui la rend forte et fragile à la fois. Ma petite ligne 5 n'a jamais hésité à insuffler la force dans le cœur de ceux qui ne pouvaient plus avancer, elle a pris par la main et mis en sureté des gens condamnés par leur propre esprit, mais elle a aussi souvent échoué... Après tout, ma petite ligne 5 projette qu'elle est une sauveuse, bien que ce ne soit pas souvent vrai, elle veut juste se rendre utile et ne pas avoir l'air d'un fardeau. Ma petite ligne 5 est souvent très entourée, et tellement seule à la fois. Elle semble briller en société et peut paraître arrogante, pourtant elle est celle dont on ne soupçonne pas à quel point les relations intimes sont quelque chose de si douloureux et de si difficile à atteindre.

Et je sais ma petite ligne 5, que tu as mal. Je sais que tu souffres du regard, des jugements et de la pression pesante que les autres ne cessent de poser sur toi, et de toutes ces attentes impossibles à satisfaire. Je sais que tu souffres des étiquettes subtiles et de tous ces noms que les gens ne cessent de te donner et qui te mettent mal à l'aise. Les hommes qui tombent amoureux de toi ne tombent amoureux que d'une vaine apparence, pendant que leurs femmes sont déjà occupées à te rendre coupable. C’est plus facile que simplement prétendre à savoir qui tu es. Je sais que c'est injuste, et que ça demande de la force, de juste errer à la surface des choses sans en faire une histoire personnelle, sans éprouver le besoin de te justifier ou t'identifier aux rôles qu'ils ont tous pour toi, et qui reflètent rarement la personne que tu es au fond. Je sais que parfois la violence et l’inexactitude de leur propos continuent de t'étonner. Que c'est parfois dure à entendre, après tous les sacrifices, les coups et les évictions que tu as supporté en leur nom. Que quelque part au fond et malgré tes silences, les choses semblent s'écrouler un peu plus à chaque fois que tu t'entêtes par amour. Je sais que tu es épuisée que personne ne soit capable de voir et d'apprécier la douceur et ce trésor inestimable que tu portes à l'intérieur ; que tu es fatiguée d'avoir à partager tes culottes avec le rejet et l'ingratitude d'une majorité d'ignorants. Alors tu souris et tu continues comme si tu n'avais jamais été injustement traitée, jugée, trahie ou dépréciée...

Mais ma petite ligne 5 sait aussi qu'elle n'est pas ici pour se laisser définir par le discours des autres. Tu sais qu'il y a quelque chose de l'autre coté des faux-semblants, de leur confusion et de toute cette tristesse, c'est une connaissance et une connexion solide que tu peux avoir avec toi-même ; un ancrage qui te permet de rester stable et de te protéger des attentes placées injustement sur toi. Je sais que ça demande de la force, de ne pouvoir compter sur personne d'autre que toi pour cultiver ce lien que tu es définitivement la seule à pouvoir comprendre et entretenir durablement, tout en restant à distance des opinions et des éloges. Vivre de manière détachée est un combat que ma petite ligne 5 doit mener dans l'abandon et l'incompréhension de ceux qui ne peuvent la saisir. Ma petite ligne 5 est sage quand elle sait que la solitude est préférable aux attentes qu'elle ne peut combler...

Mais je pense aussi que là se trouve la beauté de la foi et du cadeau qui nous ait offert de pouvoir transcender les choses, peu importe notre profil, qu'après tout ce que nous avons traversé et traverserons pour nous retrouver, il y aura au bout du compte une récompense ; que la réussite qui nous est destinée nous trouvera, malgré tous les défis, malgré toutes les difficultés et malgré toutes les oppositions.

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page